QUETZA

I am a Writer

Alexis Vega

First, I’m not from a medical background, but from a young age I had a real interest in science and nature. I initially thought about being a bachelor of chemical pharmacobiology or vet, but finally decided on medicine. Being a contrary person, I also liked the idea of doing something different to the rest of my family...

  • Guadalajara, Jal. México.
  • +52 1 3319586566
  • alexisvega.mx@gmail.com
  • www.AlexisVega.mx
Me

My Professional Skills

I consider myself as Fulbright student both academic and multidisciplinary. Since the technical baccalaureate I was forging in the physical-mathematical area; but later in the medical team.

Spanish 100%
French 85%
English 75%
Italian 30%

EPAM

Engineering the Digital Future

Universidad de Guadalajara

Médico Cirujano y Partero

CETis 63

IT technician.

Instituto Cultural

Level B2

Open-Minded

Curious youngsters.

L'Alliance française

DELF B1

0
completed project
0
Awards
0
Instagram followers
0
current projects
  • Enfermedad por reflujo gastroesofágico en el paciente pediátrico.

    Enfermedad por reflujo gastroesofágico en el paciente pediátrico.
















  • Et vous docteur, avez-vous un médecin traitant ?

    Et vous docteur, avez-vous un médecin traitant ?

    En France, 80% des médecins n’ont pas de médecin traitant personnel, à en croire le Collège français des anesthésistes. Au prétexte, qu’on pourrait penser légitime, qu’ils seraient les mieux placés pour leur propre suivi, ils privilégient autodiagnostic et automédication ou recherchent trop souvent un conseil rapide auprès d’un confrère, parfois trop tard ! Ce constat alarmant a conduit la Commission SMART du CFAR à initier, avec 30 partenaires, une campagne de sensibilisation pour que les médecins choisissent leur propre médecin traitant.

    Baptisée "Dis doc, t’as ton doc ?", cette campagne, agrémentée de 12 visuels à télécharger, est une nécessité car « il est prouvé qu’un médecin qui ne se soigne pas ne soigne pas bien ses patients » explique le Dr Max-André Doppia, coordinateur de cet événement. Il explique à Medscape édition française pourquoi il faut faire évoluer le modèle culturel des médecins en faveur de leur santé.

    "Un médecin qui ne se soigne pas ne soigne pas bien ses patients" Dr Max-André Doppia

    Dr Max-André Doppia: C’est une étude que j’avais conduite il y a une dizaine d’années maintenant, avec Madeleine Estryn-Behar, qui s’intéressait à la santé et à la satisfaction des médecins au travail. Dans cette enquête, on se servait du questionnaire de Copenhague, bien connu pour mesurer le burn-out. Il y avait aussi des questions relatives à la santé. On demandait aux médecins s’ils pratiquaient un sport, avaient un médecin traitant, prenaient des substances psychotropes, etc. La réponse avait été claire : 20% seulement avouaient avoir un médecin traitant. C’est de là que vient ce chiffre de 80% des médecins qui n’ont pas de médecins traitant. Nous avons comparé ce chiffre avec ceux que l’on peut trouver dans la littérature internationale, et nous avons constaté qu’il coïncidait. Sauf dans les pays où il y a une obligation à avoir un médecin traitant pour pouvoir exercer, comme en Tchéquie ou en Angleterre.

    Ne craignez-vous pas que l’étude sur laquelle vous basez votre campagne soit datée, et que les pratiques aient évolué depuis ?

    #RP
  • WHERE THERE IS LOVE THERE IS LIFE

    "Tous peuvent entendre, mais seuls les êtres sensibles comprennent." Khalil Gibran.

    UP

    ADDRESS

    Guadalajara, Jal. México

    EMAIL

    alexisvega.mx@gmail.com
    public email

    TELEPHONE

    +52 1 3319586566
    public phone

    MOBILE

    +52 1 3319586566
    public phone